Le métier d’Assistant technique en Audioprothèse

La formation d’Assistant Technique en Audioprothèse est enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) comme un titre de niveau IV

L’Assistant Technique en Audioprothèse seconde l’audioprothésiste dans ses activités quotidiennes et assure  le lien entre celui-ci et les patients.
Lorsque l’audioprothésiste D.E. n’est pas disponible, l’efficacité du centre dépend essentiellement des compétences de son assistant qui doit posséder de véritables qualités commerciales et humaines. C’est lui qui engagera souvent les premiers échanges avec le patient et qui saura initier la marche à suivre.

Les principales missions de l’Assistant Technique en Audioprothèse sont d’ordres techniques, administratives et relationnel vis-à-vis du mal-entendant (communication).

La polyvalence, la maîtrise technique et une organisation optimisée sont donc essentielles à l’exercice du métier.

Les activités techniques :

– Présenter aux patients l’utilisation et l’entretien de leur(s) appareil(s) auditif(s)
– Conseiller les patients et proposer les accessoires requis  (piles, produits d’entretien, casques TV, téléphones etc…)
– Entretenir les aides auditives
– Changer les tubes des embouts
– Retoucher les aides auditives à l’aide de pièces à main
– Diagnostiquer une panne et proposer une solution
– Utiliser une chaîne de mesure pour vérifier le bon fonctionnement d’une aide auditive

Les activités administratives :

– Accueillir les patients et planifier les rendez-vous
– Préparer et tenir à jour les dossiers des patients
– Remplir les documents pour les organismes payeurs (sécurité sociale, mutuelles) et en assurer le suivi
– Rédiger les courriers, comptes-rendus, courriels, …
– Gérer les stocks et les commandes auprès des fournisseurs
– Gérer le SAV
– Assurer la gestion quotidienne du centre auditif (facturation, accueil physique et téléphonique, encaissements, relations ORL, …)

 Les activités relationnelles :

– Accueillir les patients en centre d’audioprothèse
– Maîtriser la communication à distance : par téléphone, par mail, par courrier
– Être garant de la qualité de la communication, instaurer la relation de confiance (écouter, se faire comprendre, rassurer…)
– Avoir la bonne perception et prendre en compte le handicap
– Identifier le client et analyser ses besoins
–  Comprendre la relation avec l’entourage du malentendant
– S’adapter aux différentes typologies des patients
– Identifier les opportunités commerciales
– Participer activement au cycle de vente
– Savoir présenter les produits, argumenter et convaincre
– Vendre les accessoires
– Fidéliser sa clientèle
– Représenter l’entreprise et véhiculer son image